Archive pour mars, 2008

Le groupe Initiatives Citoyennes se mobilise pour la sécurité de tous

Le Centre bourg est devenu dangereux, l’opposition se mobilise, que fait la Majorité…                              ….. Elle envoi la maréchaussée !! 


Le centre Bourg de Templeuve est devenu DANGEREUX, de NOMBREUSES CHUTES ont déjà eu lieu sur la place du Général De Gaulle… 
- Le nouvel aménagement de la place est inadapté et rend difficile les déplacements pour les personnes handicapées, poussettes, personnes âgées, jeunes enfants, vélos… - La zone 30 Km/h est mal matérialisée et les piétons non sécurisés  - Absence de PLACE PARKING HANDICAPE  ¨     

- Absence de signalisation pour les personnes mal voyantes - Assimilation des trottoirs aux places de parking 

Pour la SECURITE DE TOUS, nous demandons :    

- La réalisation immédiate de PLACES de PARKING HANDICAPES réglementaires 

- Une signalisation claire et adaptée (signalisation au sol, panneaux, indication d’une Zone Piétons Prioritaires…) 

- Il est URGENT d’aménager la traversée de la place avec des PASSAGES  ADAPTES, repérables et accessibles à tous, ainsi que des PASSAGES PIETONS matérialisés sur la chaussée. 

- Délimitation matérielle des places de parking et du trottoir. 

IL Y A URGENCE…         

Sur cette base de constat et de proposition, Samedi 29 mars de 10h à 12h, une partie du groupe Initiatives Citoyennes (dont ses élus) a organisé sur la place du Général De Gaulle une information et distribution de tracts afin de sensibiliser les usagers aux dangers actuelles de la place et de la zone 30Km/h dont la matérialisation est pour le moins fort peu efficace ! Nous avons aussi souhaité rappeler la majorité à ses devoirs vis-à-vis de la sécurité des usagers et de l’attention à avoir pour les personnes handicapées !    

     Le message semble être passé 5/5. Nous avons eu un bon accueil des usagers et la visite de quelques élus de la majorité et reçu à la demande de ces derniers, celle de la maréchaussée (police municipale et gendarmerie)… Rassurez-vous personne n’a fini au mitard ! Sans doute les élus de la majorité ont-ils craint que leurs beaux pavés ne servent à un nouveau Mai 68 Templeuvois au crie de « Vive la Commune ! ».     

       Grâce à cette « animation » il est fort à parier que des places handicapées et une signalisation efficace de la zone 30 Km/h va rapidement voir le jour… Evidement l’actuelle majorité ne manquera pas de nous dire que c’était prévu avant les élections… Quant a un réaménagement de la place pour la rendre moins impraticable aux personnes âgées, poussettes, personnes handicapées…. Pour cela il faudra peut être attendre que l’un des élus de la majorité fasse une mauvaise chute !

Conseil municipal du 27 mars 2008 : Les intentions sans les actes !

Le fonctionnement de la démocratie à Templeuve était à l’honneur lors du dernier conseil municipal du 27 mars 2008, et le moins que l’on puisse dire est que la liste majoritaire à soufflé le chaud et le froid durant cette séance.

Après des propos introductifs de Mr le Maire exhortant l’ensemble des conseillers municipaux majoritaires et minoritaires à retrouver plus de sérénité dans les débats pour aborder une phase constructive de travail, et dépasser les clivages traditionnels pour se mettre au service de tous les Templeuvois, nous sommes passer à l’élection des conseillers municipaux au sein des différentes commissions (Voirie, urbanisme, finances,…).

Nous avons alors pu nous apercevoir que le message n’était pas passé pour tout le monde puisque l’ensemble des membres de la liste « initiatives citoyennes » ont voté à l’unanimité pour les candidats présentés (29 voix sur 29) alors que dans le même temps les conseillers majoritaires nous accordaient de 4 à 14 voix (sur 23) pour nos candidats !

En clair, le message délivré ce jeudi 27 mars fut :

« Participation constructive souhaitée mais sans l’opposition ! » Comprenne qui pourra…  Nul doute que cet épisode devra nous être expliqué lors de l’ouverture des différentes commissions pour définir la place qu’on entend nous laisser dans les futurs travaux !         

La deuxième partie de ce Conseil Municipal portait sur l’indemnité des élus. La rémunération du Maire, des adjoints et des conseillers délégués existait déjà lors des précédents mandats, et nous avons réitéré notre demande de nomination de 6 adjoints au lieu de 8 pour des raisons d’économie budgétaires.

La nouveauté fut l’examen du versement d’une indemnité à tous les conseillers municipaux de 50,51 Euros par mois.

Nous avons exprimé notre satisfaction et nos remerciements à Luc Monnet d’avoir accédé à une demande récurrente de nos élus et qui figurait dans notre programme.

Cette indemnité prévue par le code électoral nous permettra de financer notre communication à destination de tous les Templeuvois en totale liberté et indépendance durant les 6 années de ce mandat.   

 

Page d’accueil

                  Vous êtes sur le blog d’Initiatives Citoyennes créé par la liste d’opposition de Templeuve

 

Article Voix du Nord

Templeuve : l’adjoint à l’urbanisme s’explique et démissionne du conseil municipal [Le 21/10/07 à 11:02] 
Un article paru dans le journal La Voix du Nord évoquait le conflit entre l’adjoint à l’urbanisme et le maire qui a amené ce dernier à retirer sa délégation à M. Robinet. L’article exposait les raisons de Luc Monnet. Nous avons reçu un courrier de M. Robinet. En voici l’essentiel. 

Au sujet du PLU : « L’essentiel du développement est prévu dans une zone comprise entre la rue Grande-Campagne et la rue de Lille, avec pour objectif de décongestionner le centre ville. Cette zone de 22 ha est en cours d’étude (zone d’aménagement concerté). Cette ZAC étant une zone stratégique pour Templeuve, et la commune étant en révision de PLU, j’ai toujours considéré que la ZAC et le PLU devaient être étudiés en même temps, pour que les solutions proposées soient cohérentes entre elles et pour que les Templeuvois aient une vue d’ensemble de l’avenir de leur village. Je l’ai demandé maintes fois au maire, en vain. » M. Robinet parle ensuite de l’extension du centre Leclerc, projet qui, vu son importance, aurait dû être « pris en compte dans le PLU, alors que le magasin est implanté sur une zone du PLU. Arrêter le PLU… sans tenir compte du projet de la ZAC ni celui de l’agrandissement du Leclerc ne me paraît pas aller dans le sens de l’intérêt général, de la logique et de la transparence. Je me suis donc abstenu lors du vote du projet de PLU ».  Au sujet du terrain : « A titre privé, je me suis porté acquéreur d’un terrain rue d’Orchies… Le maire a fait usage de son droit de préemption, dans une forme dont les manquements graves relèvent du tribunal administratif. En tant qu’acquéreur évincé, je m’étonne de cette préemption. En effet, en matière de logement social, il n’y avait nullement besoin de préempter ce terrain situé en zone U (urbaine). En effet, une zone AU (à urbaniser), dont le prix au M² est 6/7 fois moins élevé, mitoyenne au terrain concerné, est prévue avec une obligation d’observer une mixité sociale de l’habitat. En tant qu’élu, je ne suis jamais intervenu sur cette question. Aussi, je déplore l’exploitation politique de cette affaire privée ». Concertation : « La délibération du conseil municipal (31 mai) concernant le lancement de la concertation préalable à la ZAC, stipule que “… les habitants, associations et personnes concernées doivent être associés pendant toute la durée de l’élaboration du projet… “Un projet d’aménagement de la ZAC a été présenté aux élus. À deux mois de l’échéance annoncée (décembre 2007), aucun comité de pilotage, ni comité de concertation, ni association, ni commission, pas même d’urbanisme n’ont été associés à l’élaboration de ce projet primordial Aucun document n’est disponible, même pour les élus ». Conclusion : « Je suis attaché à la transparence sans compromission, au respect du droit, à la liberté d’expression et de vote. Il y a des divergences en matière de concertation, surtout à propos de l’extension de Leclerc, défendue par le maire. Dans ce contexte, je présente ma démission du conseil municipal ».  

Projet de la Mairie

Arguments de la Mairie pour la ZAC « Les Terres d’Anchin »

Commune du Pays de Pévèle de 5800 habitants, Templeuve connaîtrait aujourd’hui un déficit en matière de logements. Pour maintenir sa population et conserver, voire renforcer son attractivité et son dynamisme économique et social qui font l’atout de ce territoire, il apparaîtrait nécessaire de répondre aux besoins en terme d’habitat
Aussi La Ville, sous-entendu M. le maire, souhaite développer son urbanisation. Pour ce faire, il a été a décidé de lancer une opération d’aménagement en vue de densifier le centre ville permettant ainsi d’insérer les nouveaux quartiers dans un tissu urbain existant.
La mise en place d’une ZAC sur 20 ha permettrait à la Collectivité de mener à bien son projet de développement urbain. A ce titre, elle a décidé de s’associer les services d’un aménageur et a retenu le Groupe GHI.

planzac1.gif

Aménagement 

La composition urbaine du projet présentée par l’équipe de maîtrise d’œuvre (Agence MAES, Odile Guerrier Paysage et Pingat Ingénierie), vise à répondre aux objectifs fixées par la Ville, en concertation avec l’aménageur, à savoir :
- La création d’un quartier résidentiel de qualité en lien direct avec le tissu existant ;
- Le développement équilibré de l’offre de logement dans un souci de mixité sociale ;
- La mise en œuvre du développement durable et de qualité environnementale dans la réalisation de l’opération.

Reprenant ses grandes orientations, le projet d’aménagement repose ainsi sur :
- le renforcement et l’extension du réseau de voyettes existant ;
- l’urbanisation en densité croissante du Sud au Nord ;
- la mixité typologique d’habitat en réponse aux besoins hétéroclites de la Commune ;
- la création d’un maillage viaire hiérarchisé en complément de l’existant ;
- la création d’espaces de respiration sur l’ensemble du projet. 

Le programme
Le projet prévoit à ce jour la réalisation sur 10 ans d’un programme d’environ 300 logements répartis à titre indicatif comme suit :
- Des logements individuels en accession ;
- Des maisons individuelles sur parcelles libres de constructeurs ;
- Des logements semi collectifs ;
- Des logements collectifs ;
- Des logements adaptés aux personnes âgées.

dahirafemmesmouridesbayefal... |
Saint-Michel les Portes |
loi malraux versailles |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mimizan pour de vrai !
| Projet Eco-citoyen - CIFA T...
| Mairie de Grépiac