Archive pour novembre, 2008

BIENVENUE A LECLERC VILLE !!!!

Chronologie de l’agrandissement de l’hypermarché 
  • Mi-décembre 2007 : Demande d’extension de l’hypermarché en Commission Départementale d’Equipement Commercial (*).

  • Mi-mars 2008 : Élections municipales.

  • 29 mai : Présentation par M. le maire en conseil municipal du projet d’agrandissement avis favorable de la majorité, défavorable de l’opposition, pour que le maire défende le projet en C.D.E.C.

  • 3 juin : Avis défavorable de la C.D.E.C.(risque sérieux d’abus de position dominante de Leclerc).

  • Mi-juillet : Tract d’information d’Initiatives Citoyennes «  Vivre à Templeuve ou à Leclerc-Ville ».

  • 16 juillet : Recours des Ets Leclerc en Commission Nationale d’Équipement Commercial (**) contre l’avis défavorable de la C.D.E.C.

  • 16 juillet : Recours de M. le maire et de M. Melon, vice-président de la CCPP en C.N.E.C contre l’avis défavorable de la C.D.E.C.

  • Du 23 juillet au 6 septembre : Circulation de la Pétition Citoyenne contre l’agrandissement du Leclerc et pour un aménagement concerté du quartier d’Anchin.

  • 1ère quinzaine de septembre : Démarrage des travaux d’extension du parking (abattage des arbres, démolition de deux maisons, terrassement, assainissement..).

  • 17 septembre : Réunion d’information organisée par M. le maire à l’école J. Verne sur le projet d’extension.

  • 20 septembre : Mémoire contre l’agrandissement déposé par l’association Initiatives Citoyennes Templeuvoises en C.N.E.C**.

  • 2 octobre : Avis favorable de la C.N.E.C à l’extension de l’hypermarché.

(*) CDEC : Instance administrative préfectorale qui statue sur la création et l’extension des surfaces de vente des commerces.

(**) CNEC : Instance administrative ministérielle d’appel qui statue sur les recours exercés contre les décisions de la CDEC.

     

     Pétition Citoyenne : 76% des templeuvois interrogés sont contre l’agrandissement 

  • La méthode d’enquête : 

    •  Réalisée du 23 juillet au 6 septembre (pendant les vacances).

    •  En porte à porte auprès de 654 maisons et chez 7 commerçants du centre bourg.

  • Les résultats : 

    •  La pétition a recueilli 520 signatures.

    •  Sur les 427 foyers questionnés lors du porte à porte, 76% ont exprimé un avis défavorable sur l’extension du Leclerc.

  • Ce que vous, les Templeuvois, nous avez dit : 

    •  L’hypermarché est d’une taille suffisante pour les Templeuvois.

    •  L’agrandissement augmentera la circulation, le bruit, la pollution.

    •  Le village va perdre son caractère rural et devenir une banlieue avec l’extension et les 300 maisons de la ZAC.

     Notre constat M. le maire, que ce soit en conseil municipal, en réunion publique, en Commission Départementale d’Équipement Commercial, en portant recours en Commission Nationale d’Équipement Commercial et lors de l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme s’est constamment fait l’avocat de ce projet alors qu’il n’avait pris aucun engagement dans son programme électoral ( page 14 : « nous continuerons…..à dialoguer avec les dirigeants du supermarché…. » ).

  • Il ne peut donc se prévaloir de son élection pour soutenir ce projet privé contesté par les Templeuvois.

  • Son attitude s’apparente à un déni de démocratie et nous réclamons à nouveau l’organisation d’une consultation référendaire des Templeuvois sur le projet d’extension de l’hypermarché Leclerc.

  • ACTUALITES ZAC

    TEMPLEUVOIS !!! LA MAJORITE NE VOUS A PAS TOUT DIT

    Le projet validé par la majorité en conseil municipal du 30 octobre dernier c’est :

    380 logements et non plus 300 !!!!

    Les propositions des Templeuvois et du groupe Initiatives Citoyennes n’ont pas été étudiées.

    Le seront-elles par la suite ??? Nous en doutons car M. le maire annonce en conseil municipal :

         « Il n’est pas question de remettre en cause le périmètre de la ZAC !!!! »

    ENCORE UN DENI DE DEMOCRATIE !!!!   

     

    ZAC – article voix du nord

     La ZAC des Terres d’Anchin a fait longuement parler d’elle au conseil municipal

    samedi 01.11.2008 – La Voix du Nord 

           Jeudi soir, le conseil municipal s’est réuni autour d’un ordre du jour ne comptant que six délibérations. Une très longue suite d’interventions autour du projet de nouveaux lotissements a permis de prolonger les débats pendant plus de deux heures et demie.

     Contre toute attente, l’opposition a tiré sa première cartouche dès l’examen de la première délibération. Il ne s’agissait pourtant que de la très rituelle « indemnité de conseil allouée aux comptables du Trésor chargés des fonctions de receveurs des communes et des établissements publics locaux », une délibération votée chaque année par les 36 000 communes de France. En d’autres termes, 803,19 euros bruts pour le percepteur de Templeuve.

    Daniel Herbain, au nom du groupe d’opposition Initiatives Citoyennes, a estimé que « c’est dans les attributions du percepteur ». Il serait donc inutile de lui attribuer cette indemnité supplémentaire. Cette délibération a quand même été adoptée, malgré les six voix contre (cinq présents) de l’opposition.

    Le texte suivant n’a pas, non plus, réuni l’approbation de tous les conseillers. Devant un public fourni, une petite quarantaine de personnes, la majorité, par la voix du maire, Luc Monnet, et l’opposition, toujours représentée par Daniel Herbain, se sont affrontées sur la question du plan local d’urbanisme.

    M. Monnet a rappelé que la définition du plan avait été entamée en décembre 2001. Et, à l’issue du conseil, il ne cachait pas sa satisfaction de voir ce PLU enfin adopté : « Ça va permettre de débloquer quelques gros dossiers. » Mais avant cette approbation, les débats ont parfois été assez vifs. Le maire a expliqué que l’ambition était de stabiliser la population de la commune à 6 000 habitants. Cette ambition justifie des projets de constructions, « pour maintenir les effectifs dans les écoles malgré l’érosion de la population ». Après avoir souligné le « besoin de mixité en matière de logement », Luc Monnet a précisé que l’équipe en charge du dossier avait « intégré qu’il fallait concentrer l’habitat dans le bourg et pas dans les hameaux ».

    Les projets d’aménagement, a-t-il encore ajouté, devront favoriser la liaison avec la gare. Car, s’il n’ignore pas que de nombreux nouveaux habitants iront travailler dans la métropole, l’élu espère permettre aux Templeuvois de ne posséder qu’une voiture par foyer.

    Enfin, M. Monnet a rappelé la vocation agricole de la cité : « 70 % du territoire sont consacrés à l’activité agricole. L’urbanisation va rogner un peu mais Templeuve doit rester une commune agricole ». M. Herbain a une lecture très différente du dossier. Sur la forme, il estime que la préparation de ce PLU a profondément changé en octobre 2007, quand l’adjoint à l’urbanisme d’alors a été évincé. L’opposant a accusé le maire d’avoir repris le dossier en main, avec le cabinet d’étude et le responsable du centre commercial local.

    Car là est l’opposition de fond de M. Herbain : « Contrairement au plan d’occupation des sol ou au projet de PLU jusqu’en 2007, celui-ci permet l’agrandissement du centre commercial auquel nous sommes opposés ! ». Initiatives Citoyennes a donc voté contre ce PLU et s’est « réservé le droit d’interpeller le préfet » à propos de sa légalité. « Vous rendrez compte devant la population » a simplement répondu le maire.

    Ce débat s’est prolongé avec l’étude de la ZAC (zone d’aménagement concerté) des Terres d’Anchin. L’opposition a présenté un projet alternatif d’implantation mais le maire a été clair : « Il n’est pas question pour nous de revenir sur le périmètre de ce projet. Si les électeurs nous ont fait confiance, c’est aussi parce qu’ils croient dans ce projet. » La querelle s’est essentiellement concentrée sur l’apport de population nouvelle qui résultera de la construction envisagée de 384 logements. Pour la majorité, et particulièrement pour Sophie Moreau, qui anime la commission d’urbanisme, il s’agit seulement de maintenir le nombre d’habitants. Pour les opposants, ces constructions vont amener environ un millier d’habitants. Les deux camps sont restés sur leurs positions et la majorité a adopté la délibération.

    dahirafemmesmouridesbayefal... |
    Saint-Michel les Portes |
    loi malraux versailles |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mimizan pour de vrai !
    | Projet Eco-citoyen - CIFA T...
    | Mairie de Grépiac